Vous êtes ici:

Arthroplastie > Informations aux patients

Informations aux patients

Index de l'article
Informations aux patients
L’ultime qualité des soins par l’innovation…
Organisation des soins
Les membres de l’unité d'arthroplastie/reconstruction articulaire
Clientèle particulière
Activités
Toutes les pages

2425560-arthroplastie.jpgLe programme de la clientèle de chirurgie de l'HMR a mis sur pied, de concert avec tous les intervenants (infirmières, médecins, chirurgiens, physiothérapeutes, travailleurs social, etc.) une organisation des soins permettant de donner des soins de grande qualité aux patients nécessitant un remplacement ou une reconstruction articulaire.

Le processus débute lors de votre visite avec le chirurgien. Une infirmière vous expliquera les grandes étapes de votre préparation à la future chirurgie et répondra à vos questions. Par la suite, vous serez appelé à vous rendre au CIEPC (Centre d’Investigation et d’Examen Pré Chirurgie). Vous y rencontrerez infirmière, physiothérapeute, médecin interniste et anesthésiste. Une fois tous les examens complétés, une date de chirurgie vous sera proposée.

Pour obtenir plus d’information sur votre chirurgie, veuillez consulter les documents suivant selon la chirurgie qui vous est proposée :

Si vous avez des questions supplémentaires, veuillez contacter l’infirmière de la clientèle d’orthopédie.


L’objectif de l’Unité d’arthroplastie totale de la hanche et du genou à HMR est de créer un nouveau modèle de soins innovateur en matière de qualité de la prise en charge des patients atteints de dégénérescence articulaire de la hanche et du genou. Dès le premier contact avec le patient, tous les efforts seront mis en œuvre pour familiariser le patient avec l’unité de soins spécialisée en arthroplastie. Ce modèle s’appui sur une plus grande humanisation des soins et sur la responsabilisation du patient face à sa réadaptation. Il favorise une utilisation optimale des ressources, tout en procurant au patient des soins de qualité optimale.

Premier contact en clinique avec le patient

Dès le premier contact avec le patient nécessitant un remplacement articulaire, le chirurgien exposera les grandes lignes des étapes préalables à la chirurgie et à la réadaptation. Des affiches murales expliquant la chirurgie, les détails du séjour hospitalier, et la réhabilitation seront présentes à la clinique externe. Un document explicatif sur la chirurgie sera également remis au patient.

La préparation préopératoire se veut le moment idéal pour optimaliser la préparation de la réhabilitation postopératoire, éviter les complications, et favoriser un retour rapide à domicile et au travail.

 


Clinique d’investigation et d’enseignement pré-chirurgie (CIEPC)

Cette clinique a été instaurée dans le but d’assurer une préparation médicale optimale des patients avant leur chirurgie. Les patients y rencontrent un médecin qui évalue la condition médicale et entreprennent les démarches nécessaires à sa préparation préopératoire.

Un anesthésiste est également présent sur place et assiste le patient dans le choix de l’anesthésie. L’anesthésie régionale est de loin le type d’anesthésie favorisée par les membres du service d’anesthésie éliminant ainsi les désavantages de l’anesthésie générale.

Un physiothérapeute est présent et révise avec le patient l’enseignement effectué lors de la rencontre générale, et pratique différents exercices et l’utilisation du matériel orthopédique nécessaire à la réadaptation post opératoire.

Un infirmier de recherche prend le temps d’expliquer aux patients les différents projets de recherche en cours dans le Service et s’assure de l’obtention d’un consentement éclairé. Des questionnaires sur la fonction physique et sur la qualité de vie sont remplis à ce moment par tous les patients.

L’infirmière responsable du suivi intégré des patients rencontre individuellement chacun des patients pour planifier la convalescence. Le questionnaire rempli suite à la séance d’information générale sert de base à l’orientation du patient. Dans ce questionnaire, les patients seront amenés à identifier les différentes ressources à leur disposition favorisant un retour à la maison.

Finalement un guide d’utilisation de l’analgésie postopératoire sera remis au patient en guise de préambule à la gestion de sa propre analgésie postopératoire.

Plan de soin (suivi systématique)

Un plan de soin établissant chaque étape de l’évolution post opératoire des patients ayant subi une arthroplastie de la hanche ou du genou a été développé en collaboration avec le personnel infirmier, le Service de physiothérapie et l’équipe médicale. Ce plan de soins permet de suivre l’évolution au jour le jour de chaque patient et d’offrir les interventions nécessaires à la réadaptation optimale de chaque individu.

Hospitalisation dans l’aile d’arthroplastie

Des infirmières dédiées aux partients opérés par l'unité seront affectées aux soins. L’expertise de ces infirmières est un atout majeur dans le succès de la réadaptation. Un cahier de suivi intégré est utilisé par le personnel infirmier pour s’assurer de l’atteinte des objectifs journaliers et permet d’identifier les problèmes potentiels lors de l’hospitalisation.

Le contact entre les différents patients sera favorisé, et des séances conjointes de physiothérapie sont prévues pour favoriser et encourager la mobilisation. Un cahier sera remis au patient et servira de guide durant les trois premiers mois suivant la chirurgie.

Délais de séjour visés

L'objectif est de profiter d'un réseau de soins à domicile permettant un retour à la maison pour la majorité des patients. Un séjour d'une durée de séjour 5 jours au maximum est préconisé.


 

  • Dr David Blanchette (reconstruction du coude et de l’épaule)
  • Dr Michel Fallaha (reconstruction du genou)
  • Dr Martin Lavigne (reconstruction de la hanche)
  • Dr Vincent Massé (reconstruction de la hanche et du genou)
  • Dr Alain Roy (reconstruction de la hanche)
  • Dr Pascal-A Vendittoli (reconstruction de la hanche et du genou)

L’unité d’arthroplastie/reconstruction articulaire est reconnue comme centre de référence québécois en matière de remplacement et reconstruction articulaire de la hanche et du genou. Cette reconnaissance par la communauté médicale Québécoise favorise la référence de nombreux patients présentant des pathologies complexes et nécessitant des soins particuliers. Une clientèle composée principalement de jeunes patients atteints d’arthrose de la hanche et du genou et de patients nécessitant une reprise de leur implant est référée à HMR. Des patients porteurs de pathologies rares de la hanche et du genou référés de partout au Québec et de l’extérieur de la province profitent de l’expertise des chirurgiens.

La recherche clinique représente un axe important de cette unité Plusieurs projets en cours visent à améliorer les modes d’analgésie postopératoires, les différentes incisions cutanées, et de nouveaux implants favorisant un retour aux activités plus rapide (resurfaçage de la hanche, prothèse unicompartimentale du genou, etc). De plus, de nouvelles techniques de chirurgie minimalement invasive sont développée afin de permettre au patient une réhabilitation plus efficace et un retour à la maison aussi tôt que le lendemain de la chirurgie. Le dynamisme des membres de l’unité d’arthroplastie permet à HMR d’offrir une qualité de soins exceptionnelle qui sert de modèle au Québec en matière de soins.


L’unité d’arthroplastie/reconstruction articulaire possède une expertise unique au Québec dans le traitement et la prévention de l’arthrose de la hanche chez les jeunes patients. Le Service est l’un des rares centres au Québec à offrir un traitement précoce de l’arthrose de la hanche par luxation ouverte de la hanche, par ostéotomie périacétabulaire du bassin ou par arthroscopie. Ces techniques permettent à de jeunes patients d’éviter ou de retarder une chirurgie de remplacement articulaire.

Figure 1: Patiente de 42 ans nécessitant une prothèse totale de la hanche avec articulation en céramique
à droite et une ostéotomie périacétabulaire à gauche.

Lorsque la dégénérescence articulaire de ces jeunes patients est trop sévère, une chirurgie de remplacement articulaire conservatrice est offerte: le resurfaçage métal-métal de la hanche. Le Service est un pionnier de cette technique au Canada et posséde une grande expérience avec ce type de chirurgie. Dans les cas d’arthrose précoce du genou, une technique conservatrice utilisée est la prothèse unicompartimentale.

Figure 2 : À gauche, un resurfaçage méta-métal de la hanche. À droite, une prothèse unicompartientale du genou.

Le Service a également établi au fil des ans une expertise de pointe dans la chirurgie de révision prosthétique (lorsqu’un implant doit être changé après plusieurs années d’implantation). L’équipe dispose de tous les éléments essentiels au succès de ce chirurgie : autotransfuseurs, banque d’os (allogreffe), matériel de fixation interne et unité de soins experte dans le suivi de ces cas complexes.

Figure 3 : À gauche, uneprothèse totale de hanche descellée avec perte osseuse importante. Au centre et à droite, révision prosthétique avec allogreffe fémorale proximale et anneau de soutient acétabulaire.

Reconstruction du membre supérieur

L'arthroplastie primaire de l'épaule et du coude est effectuée en grand nombre par rapport aux autres centres universitaires québécois. Une clientèle arthritique et atteinte de nécrose avasculaire des têtes humérales est unique et spécifique à HMR vu la présence d'un service de rhumatologie fort et un important centre de greffé médullaire.


Activités d’enseignement

Le Service d’orthopédie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont fait partie des trois centres hospitaliers de formation pour les médecins résidents en orthopédie du Programme d’Orthopédie Édouard Samson de l’Université de Montréal. Des étudiants et résidents en orthopédie en stage dans le service participent aux soins que vous recevrez à la clinique et en salle d'opération. Ils sont supervisés par votre chirurgien.

Activités de recherche

Le Service dirige plusieurs projets de recherche ayant pour but l ’amélioreration des soins aux patients. Votre chirugien et un assistant de recherche pourrait solliciter votre participation à un projet de recherche. Votre participation est volontaire et non obligatoire.